Yassine Belattar (La Grosse Emission) : "Je suis partisan de dire que l'humour doit amoindrir la peur" (Interview)


Pour ceux qui seraient passés à côté, La Grosse Emission est de retour à la télé et c'est (évidemment) sur Comédie+ que ça se passe. Ainsi, à l'occasion de ce comeback inattendu, j'ai eu la chance d'assister aux répétitions de la première émission et d'interviewer Yassine Belattar, le nouvel animateur. Par conséquent, si vous souhaitez découvrir mon entretien avec l'humoriste, rendez-vous sur Purebreak en cliquant ici. Et pour vous donner envie de le lire, voici un petit extrait dans lequel il confirme que malgré le climat actuel, il n'y aura aucune censure, pas même sur des vannes entourant... Canal+.

Puisque La Grosse Emission sera liée à l'actu, vous allez vous interdire certains thèmes ?
Non non. La vraie question ce n'est pas l'interdiction, c'est la qualité pour les traiter. On est rentré dans un truc post-Charlie assez symptomatique. La peur s'est glissée dans l'humour. Je suis partisan de dire que l'humour doit amoindrir la peur. On a créé un personnage qui s'appelle "Abou Chelou", qui est un djihadiste en Syrie mais qui reste une petite caillera française. Et j'avais besoin de créer ce personnage-là. Quand je vois les Kouachi qui sont des abrutis finis, des golmons... Ils font des trucs où ce n'est même pas organisé. Après ça n'enlève pas la tragédie des 17 morts, mais il vaut mieux se moquer d'eux que d'avoir peur d'eux. François 1er avait un bouffon et la société française a besoin de nous.

Donc vous allez aussi faire des vannes sur Canal ?
Mais bien sûr qu'on va les faire. Mais on va pas rire du groupe, on va rire de ce que vous, vous pensez qu'il se passe dans le groupe. Est-ce que vous croyez vraiment que Vincent Bolloré (président des conseils de surveillance de Vivendi et du groupe Canal +, ndlr) vient le matin dans mon bureau ? Tout l'humour repose sur la déconstruction. Et quand tu prends le climat actuel où les gens sont persuadés que l'on a Bolloré au téléphone, qu'il doit avoir un carnet et qu'il se dit "Ah, c'est le moment d'appeler Yacine. Ca va Yacine ? Cette vanne là sur Abou Chelou, vous pouvez pas la faire"... Les gens se fantasment une importance qui n'existe pas. Ca n'enlève rien au climat ou au scepticisme. Mais la réalité c'est que je ne l'ai pas croisé, qu'à priori je ne vais pas le croiser. Et si je le croise et qu'il m'appelle tous les jours, ça serait grave pour son groupe. (rire) Car si le mec plante des milliers de salariés pour un comique comme moi pour lui dire "Bonjour Yacine. J'ai vu l'émission hier, c'était moyen"... J'ai fini par avoir de la tendresse pour le climat actuel malgré ce qu'il se passe.

Retrouvez l'intégralité de l'interview sur Purebreak.

Micro-Critique :
Oui, La Grosse Emission nouvelle version est vraiment cool. Un bon casting, de bonnes idées, du rythme et surtout... c'est drôle. Et si on peut regretter un décor différent de l'original, l'ambiance décalée est toujours aussi présente. A ne pas louper donc.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Lorsque je serais riche, ce commentaire te sera remboursé !